kosmosya Index du Forum

kosmosya
Docteur en maths , universitaire retraitée , brevetée pilote d'avion , je souhaite communiquer dans ces domaines ; plus le militarisme , la géopolitique ,...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

André TURCAT

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    kosmosya Index du Forum -> kosmosya -> Aviation et espace
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Mar 5 Jan - 23:23 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

Adieu à mon aimable co-randonneur en forêt de Fontainebleau, André TURCAT le magnifique :


http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/deces-d-andre-turcat-le-premier…

http://lesdessousdelapolicenationale.blogs.nouvelobs.com/tag/edith kosmanek


Souvenirs - Rencontre avec Turcat


Dernière édition par delly le Sam 5 Mar - 11:32 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Jan - 23:23 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 17:36 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

J'ai dédié un autre article à André TURCAT:
https://www.rocq.inria.fr/axis/modulad/archives/numero-29/kosmanek-29/kosma…


Revenir en haut
avonya


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2008
Messages: 291

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 12:35 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

Les obsèques d' André TURCAT ont lieu aujourd'hui à 14 heures, en l'église St Jean de Malte, à Aix-en-Provence ;
l'inhumation se fera dans l'intimité à Beaurecueil, sa commune de résidence proche d'Aix.

TURCAT est entré dans son éternité glorieuse ...


Revenir en haut
avonya


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2008
Messages: 291

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 13:02 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

TURCAT, l'homme complexe:

http://www.aerobuzz.fr/culture-aero/article/turcat-l-homme-complexe#forum46…


Revenir en haut
ferdiana


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2008
Messages: 376

MessagePosté le: Dim 14 Fév - 22:14 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

Saviez-vous que la sécurisation de la piste de l'aéroport de Madère était due à Turcat ?
C'est ce que j'ai appris en lisant le livre de Pierre SPARACO :
 "André TURCAT, une biographie" (Editions Privat, 2015, 12.50 euros)

 Extrait, pages 104-105r

 
Citation:

"...   vint ensuite l'épisode de Madère dont l'aéroport étriqué, doté d'une piste courte, avait été le théâtre d'un accident spectaculaire
d'une Caravelle de la compagnie suisse SATA, tombée en mer en bout de piste  le 18 décembre 1977.
De toute évidence, ce terrain adossé à la montagne, au coeur de l'archipel portugais, posait problème,
bien que bénéficiant des conseils d'Aéroport de Paris que dirigeait à l'époque Gérard Dreyfus
L'enquête avait attribué la responsabilité de l'accident aux pilotes.

L'idée de faire appel à un expert extérieur conduisit à André Turcat, à la suggestion d'Enrique Mayan, chef pilote de TAP.
Ils se connaissaient bien, avaient travaillé ensemble et avaient tissé des liens d'amitié.
C'est ainsi que Turcat s'est  trouvé président d'un comité de réflexion multinational installé à Lisbonne,
et utilisant la langue française.

De toute évidence, l'aéroport ouvert en 1964, ne correspondait plus aux exigences opérationnelles de l'époque.
Il y eut rapidement unanimité pour recommander un allongement immédiat de la piste de 200 mètres
afin de la porter à 1800 métres, par prolongement dans la mer sur des pilotis de grand diamètre.
Un projet d'envergure !

Puis furent imaginées des sorties de piste de 45 mètres de largeur, dotées d'un sol freinant.
Seules ne pouvaient être  améliorées les conditions météo locales , dominées par des vents changeants et des sautes de température.
Des mesures de prudence furent édictées , à  commencer par l'obligation de dérouter les vols par un autre aéroport dès que la vitesse du vent dépasserait 15 noeuds

"Après cela, on n'a plus entendu parler de Madère" a noté André Tucat.


Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Mar 16 Fév - 14:55 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant



André Turcat - Biographie Pierre Sparaco Privat - 11/06/2015 Livre
TURCAT, le prince des pilotes d'essais !
le 17/01/2016
description a écrit:

Cette biographie de Turcat publiée en 2015 précède de peu la disparition du célébrissime pilote d'essais du Concorde, le 4 janvier 2016, à l'âge de 95 ans.
Sparaco est un journaliste aéronautique de talent, il retrace avec vigueur une grande carrière aéronautique du XX* siècle, suivie après la retraite de multiples occupations éclectiques comme la soutenance d'une thèse de lettres ou l'obtention d'une licence de théologie, sans oublier de courtes responsabilités politiques à la mairie de Toulouse et au parlement européen. Beaucoup d'anecdotes savoureuses, significatives, des ''grains de sel'' bienvenus.
Merci à Sparaco pour cette mise en lumière d'une grande figure historique de l'aéronautique française
KOSMANEK Edith, brevetée pilote d'avion, universitaire retraitée !



Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Mer 17 Fév - 21:53 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

La société TURCAT-MERY dirigée par un oncle d'André TURCAT, était bien connue au début du xx* siècle, pour sa production de belles voitures.
Ce qu'on sait moins, c'est qu'elle avait aussi produit et exposé lors d'un salon aéronautique, un modèle d'avion
 (dont il ne reste plus aucun exemplaire actuellement m'avait appris André TURCAT)
http://www.turcat-mery.com/anecdot/avion.htm
Alors, quand Sparaco écrit dans sa biographie d'André que ce dernier, à la sortie de Polytechnique, avait choisi l'armée de l'air "sans avoir jamais vu un avion de près" , on est en droit d'en douter.
Qu'en pensez-vous ?


Revenir en haut
avonya


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2008
Messages: 291

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 08:43 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

http://www.aerobuzz.fr/culture-aero/article/une-epopee-francaise-presentee-…

 
Citation:

L’Onera vient de rendre publique sa vision du transport aérien de 2050. Concernant les avions, il y est question d’aile rhomboédrique, d’énergie solaire, de convertible sans pilote ou encore de propulsion nucléaire. Tout cela pourrait s’apparenter à des élucubrations de chercheurs si nous ne prenions pas la peine de regarder dans le rétroviseur, pour nous souvenir à quoi ressemblait ce même transport aérien, il y a cinquante ans. Qui aurait osé imaginer, à la fin de la seconde guerre mondiale, que cinquante ans plus tard, chaque soir, aux heures de pointe, des 747 avec 400 passagers à leur bord, décolleraient en rafale, à une demi-heure d’intervalle, de New York JFK pour l’Europe ? Personne évidemment, si ce n’est ces ingénieurs et pilotes d’essais qui dans les années cinquante permirent à l’industrie aéronautique de redécoller.

André Turcat fut l’un d’entre eux et dans un livre que publient les éditions Pascal Galodé, il présente ceux qu’il appelle « les créateurs de l’aviation nouvelle 1950-1960 ». Chacun d’entre eux mériterait à lui seul un livre. Il faudra se contenter d’une note biographique. Toutefois, pour les survivants de cette « épopée française », André Turcat qui a aujourd’hui 90 ans, a confié la mission, à Pierre Sparaco et Germain Chambost, d’aller recueillir un témoignage oral. Et c’est évidemment tout l’intérêt de ce livre. Les deux journalistes ne cachent pas l’émotion qui fut la leur de rencontrer ces monuments oubliés de l’aventure aéronautique française, de les entendre parler d’événements qui sont entrés dans l’histoire de l’aviation mondiale. Le témoignage de Jean Sarrail est sans doute le plus étonnant...


Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 11:01 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

L'aile rhomboédrique a-t-elle un avenir ? Proche ou lointain ?


[list=" reg searchCenterMiddle"]
[*]





[/list]
https://fr.search.yahoo.com/search?p=aile rhomboédrique&ei=UTF-8&fr…


Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Sam 5 Mar - 12:33 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

André TURCAT était membre de 4 académies, rien qu'en France ..

- Académie de l'Air et de l'Espace (AAE) à Toulouse, observatoire de Jolimont
   Il en était membre fondateur ( 1982) avec Hubert CURIEN 

- Académie des Jeux Floraux (AJF)  à Toulouse aussi.
   Sa création date de Louis XIV, Turcat occupait le siège n° 27.
   Un mécène, Théodore OZENNE, lui fit don en 1895 de l'hôtel d'Assézat,un palais de la Renaissance
   Il y est question de belles lettres, de concours de poésie française, ... avec distribution de prix 
   (liseron d'or)

- Académie des sciences, agriculture, arts et belles lettres  d'Aix en Provence
   Elle remonte aussi à Louis XIV, elle est peu connue mais ses travaux publiés sont de qualité
   Son patrimoine comprend le château de Lourmarin (1542) légué par la famille de Robert VIBERT

- Académie des sports d'Aix-Marseille
   Il n'en fut qu'un membre éphémère, ne sachant pas trop ce qu'il pouvait apporter à une compagnie
   très éloignée de ses pôles d'intérêt et de ses compétences.

Source: livre de SPARACO "André TURCAT, une biographie " (Privat, 2015)


TURCAT devant sa villa, avec la montagne Ste Victoire en arrière-fond.


Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Sam 5 Mar - 14:54 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

<<
Des roses "André TURCAT"  : appellation homologuée !

  29.12.2015

>>


Revenir en haut
avonya


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mai 2008
Messages: 291

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 14:12 (2016)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

CONCORDE "ressuscité", en miniature, merci éolien !
Ce lien mérite de figurer sur ce fil :
https://www.youtube.com/watch?v=-xNcHKE7TOc
 

Petite cerise sur le gâteau: le jeune TURCAT en polytechnicien
et en... nonagénaire rêveur devant son avion bien-aimé figé pour l'éternité, au Musée de l'Air du Bourget:




Revenir en haut
ferdiana


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2008
Messages: 376

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 10:23 (2017)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

Un an déjà, jour pour jour, après la disparition du célèbre pilote d'essai en chef du Concorde,
le polytechnicien André TURCAT !
Accessoirement, mon charmant co-randonneur en forêt de Fontainebleau.
Que les anges lui tiennent compagnie dans le ciel des élus :
http://www.riversongs.com/cards/angels-halo-saying.html


Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Jeu 20 Juil - 19:36 (2017)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

Je redonne ces photos, les références précédentes étant devenues obsolètes

Turcat et moi en randonnée dans la forêt de Fontainebleau (11 sept 1989) au pied de la tour Denecourt :




Moi aux commandes d'un coucou de mon aéroclub, à Moret-Episy :



Le superbe bisonique civil d'André TURCAT :



Dernière édition par delly le Dim 13 Aoû - 10:45 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 024

MessagePosté le: Sam 12 Aoû - 10:26 (2017)    Sujet du message: André TURCAT Répondre en citant

Randonnée conte de fées avec André TURCAT

   C'était le 11 septembre 1989 ( Non, vraiment rien à voir avec un autre 11 septembre, 12 ans plus tard )
Le prince des pilotes d'essais avait accepté mon invitation et j'allais passer une journée mémorable avec lui.
Pilote d'avion moi-même, j'avais admiré ses exploits sur le plus beau bisonique civil de la Planète ;
son livre m'avait émoustillée avec, notamment, sa des­cription quasi-érotique de son superbe oiseau blanc :
«  Avant de l'essayer, je méditais ses formes ; mais j'avais hâte de pénétrer dans l'intimité des systèmes… Lorsque le pilote active les pompes, tout le réseau musculaire de l'avion se tend ; je le sens palpiter à travers les mécanismes hydrauliques… Ah ! Le moment grisant de la puissance tenue en main et la jouissance primitive du décollage… »
L'avion y est présenté comme un vivant : raie géante, museau de tamanoir… et son pilote d'essai comme un audacieux conquérant !


La docteure en maths que je suis, avait surtout été intriguée par le nombre incroyable de paramètres à l'essai :
près de cinq mille ! J'avais hâte de l'interroger sur ce point, entre autres.
Donc, je vais l'accueillir à Orly-Ouest, dans la glorieuse lumière matinale ; nous commençons la journée par les choses sérieuses : visite de mon Centre Universitaire TOLBIAC-PMF avec ses 3 élégantes tours en verre-bronze, œuvre du cabinet d'architectes Andraut-Parrat ; enchantement de la vue plongeante à partir du «  forum d'altitude » du 23° étage, sur les toits-pagodes au cœur du grand ensemble Olympiades ; j'apprends que, lui aussi, a fait appel à ce cabinet en tant que maire-adjoint de Toulouse ; mais vite, filons en taxi vers la gare de Lyon !


Le train s'arrête pile devant ma résidence, place de la gare de Fontainebleau-Avon ; juste une rue à traverser pour plonger en plein massif forestier de vingt cinq mille hectares, j'ai mijoté un plaisant itinéraire :
croix du Calvaire, croix d'Augas, hippodrome de la Solle, mare aux nénuphars, rocher St Germain, rocher Cassepot, … pour finir par l'incontournable Tour Denecourt inaugurée au dix-neuvième siècle par Napoléon III et Eugénie en personnes ! Nous croisons les sentiers quadrichromes de l'Eden bellifontain : le rouge des GR, le jaune des sentiers samoisiens, le vert du TMF et le bleu des fameux sentiers Denecourt ; au passage, nous nous heurtons à une curiosité affriolante : non, pas un dragon mais une belle roche de forme animalière, avec un gros creux au centre ; j'invite le prince André à sa traversée périlleuse, il s'exécute de bonne grâce et avec agilité malgré son âge puis, sorti triomphant de l'épreuve initiatique, semble attendre comme une gratification… Nous croisons aussi de gracieuses biches, des vols de chardonnerets rouges, de loriots jaunes, de verdiers et de geais bleus, tous plus gracieux que les silhouettes furtives de… racoleuses professionnelles encore trop nombreuses à Fontainebleau ! Mais, avec ou sans ces péripatéticiennes, la forêt bellifontaine sera toujours une fête, un massif arc- en- ciel jubilatoire !


Au retour devant la gare, incroyable mais vrai : le ciel qui s'était entièrement couvert de gris, s'entrouvre de façon brusque et improbable en une sorte de petite auréole très rayonnante, juste au-dessus de nos têtes ! Pur aléa météo ou signe céleste ? Allez savoir ! En tout cas, un lumineux intermède générateur d'allégresse.
Nous reprenons sereinement le train pour Paris ; le tortillard brinquebalant, en tôle ondulée, est qualifié de «  pas convenable » par son illustre passager, même en première classe ; la conversation roule encore sur son livre, en particulier l'histoire coquine du taureau expérimental Savarin mais aussi sur des sujets technico-scientifiques car, entre un polytechnicien et une matheuse universitaire, les centres d'intérêt communs sérieux ne manquent pas.
Oui, il y avait bien initialement cinq mille paramètres à contrôler mais, après une opération «  nettoyage des écuries d' Augias », ce nombre a été ramené à trois mille pour les essais et beaucoup moins en ligne.
Oui, le superbe «  oiseau de Paradis » est une belle réussite technique mais malheureusement un flop commercial, chiffres à l'appui, etc…

Nous terminons la journée à l'Aquaboulevard, dans un restaurant à baie panoramique surplombant le luxuriant bassin tropical ; les anecdotes fusent, notamment les rencontres du prince des pilotes d'essais avec des pilotes du dimanche, illustres mais inexpérimentés comme le shah d'Iran, Philippe d'Edimbourg, Bernard des Pays-Bas, aussi avec les célébrissimes et cosmiques Neil Armstrong, Gagarine, von Braun le bel allemand si performant auquel la NASA a pardonné sa collaboration avec Hitler ; et puis, la des­cription de la mémorable cérémonie de remise du prestigieux Harmon Trophy par le président Nixon, déjà sur le déclin, dans le fameux bureau ovale.

Un petit incident : le chevalier du ciel laisse entendre qu'il valait tout de même mieux subventionner le déficit du prestigieux oiseau-delta plutôt que celui des Houillères du Bassin de Lorraine. Alors là, je me rebiffe : c'est grâce aux allocations des HBL que j'ai pu prolonger mes études jusqu'au doctorat et terminer ma carrière comme enseignante-chercheuse titulaire à la Sorbonne, en provenance d'une obscure cité minière lorraine ! N'accorder des subventions qu'aux riches, voilà qui n'est n'est pas une demande très catholique pour un chrétien affiché comme vous, Mr l'aviateur !

Je raccompagne le grand homme à son hôtel, par courtoisie ; c'est alors la surprise finale de la journée :
«  Vous montez ?  »
invitation apparemment coquine sur un ton léger.
Ah, était-ce là son souhait de parvenir avec moi à un « accord cosmique » exprimé dans une charmante missive précédente ? A moins que le grand futé n'ait mijoté une mise à l'épreuve de la femme anti-macho, auteure de l'article à sensation « Désexualisation » paru dans le journal «  Le Monde » (03 décembre 1977) ?
Je préfère pencher pour ce dernier cas plus convenable…


Prince André, je vous ai beaucoup admiré au Bourget et ailleurs, en pensées, en paroles et en actions ;
mais pour la bagatelle et l'envoi au « septième ciel » ce sera par omission et à jamais !
Cependant, pour les revigorantes et chastes randonnées forestières dans notre paradis vert-camaïeu bellifontain,
le prince des pilotes d'essais sera sincèrement le bienvenu, encore et toujours…

P.S. Texte en hommage à André TURCAT, décédé le 04 janvier 2016 à l'âge de 94 ans,
       inhumé à Beaurecueil, son village de retraite, proche d'Aix en Provence


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:34 (2017)    Sujet du message: André TURCAT

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    kosmosya Index du Forum -> kosmosya -> Aviation et espace Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com