kosmosya Index du Forum

kosmosya
Docteur en maths , universitaire retraitée , brevetée pilote d'avion , je souhaite communiquer dans ces domaines ; plus le militarisme , la géopolitique ,...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

"L'univers des mathématiciens" par Bernard ZARCA

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    kosmosya Index du Forum -> kosmosya -> Livres et revues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
delly


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 1 011

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 14:37 (2014)    Sujet du message: "L'univers des mathématiciens" par Bernard ZARCA Répondre en citant

 
Citation:
 "Qu'est-ce que les hommes ne seraient-ils pas prêts à croire rien que pour se cacher à eux-mêmes, ou adoucir,
la finitude de leur existence, la perspective de leur propre mort !

Le statut élevé des maths dans nos sociétés repose sûrement, entre autres, sur le fait qu'elles figurent
parmi les constructions symboliques au nom desquelles on peut élever

la prétention d'accéder à des réalités éternelles qui survivent à la mort."
à suivre ...

Source: "L'univers des mathématiciens" Presses Universitaires de Rennes, 2012


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 14:37 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ferdiana


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2008
Messages: 375

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 18:42 (2014)    Sujet du message: "L'univers des mathématiciens" par Bernard ZARCA Répondre en citant

 
Citation:

"...Le sentiment que "quelque chose se passe là" peut être provoqué par un seul fait, un seul nombre.
Tel fut le cas en 1978 lorsque mon collègue John McKAY remarqua ceci :

196884 = 196883 + 1   (!)

On peut se demander en quoi est-ce si important qu'un nombre entier particulier soit plus grand d'une unité que celui qui le précède ?
La réponse tient au fait que ces 2 nombres ne sont pas des nombres quelconques:
ce sont des constantes mathématiques significatives que l'on trouve dans 2 domaines différents des maths.
Le premier apparaît dans la théorie des formes modulaires,
le second dans le contexte des représentations irréductibles d'un groupe fini simple appelé "le MONSTRE".

McKAY réalisa intuitivement que la relation entre ces 2 constantes ne pouvait pas être une simple coïncidence ;
son observation fut à l'origine d'une voie de recherche qui conduisit à une série de conjectures
rassemblées sous le nom de "monstrous mooshine".

La conjecture principale de cette théorie a été démontrée par Richard BORCHERDS , médaillé FIELDS.
Ainsi la reconnaissance qu'une coïncidence si inhabituelle devait avoir une signification mathématique profonde,
conduisit au développement de tout un domaine d'importante recherche mathématique.

Comprendre "ce qui se passe" est un processus courant, le coeur même des maths ..."



Source: BYERS, cité dans le livre en question sur  le présent  topic, page 186.

Est-ce bien ainsi que vous imaginiez "le coeur des maths" ?
Certains parlent de "l'univers glacé des symboles mathématiques"
d'autres de "l'exactitude enchanteresse des maths" (Schwartz), ...
Et vous ?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:12 (2017)    Sujet du message: "L'univers des mathématiciens" par Bernard ZARCA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    kosmosya Index du Forum -> kosmosya -> Livres et revues Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com